Accessoire quasi indispensable du guitariste et autre joueur d’instruments à cordes type banjo ou mandoline, le capodastre se décline en plusieurs versions.

Mais d’abord, voici un petit historique de ce dispositif. De l’italien Capotasto, qui signifie écrou, cet accessoire est utilisé sur le manche d’un instrument à cordes entre les frettes. Appelé au départ écrou et utilisé pour les violes de gambe, on relève une première utilisation du terme capodastre au milieu du 17e siècle. Il faudra cependant attendre James Ashborn, célèbre fabricant américain de banjos et guitares, pour déposer le 1er brevet de capodastre au 19e siècle.

A quoi sert un capodastre ?

En effet, rentrons dans le vif du sujet : quelle est l’utilité d’un capodastre ?
Son utilisation principale est de raccourcir le manche de l’instrument et donc de la longueur des cordes tout en maintenant l’accordage.
Le capodastre permet de jouer un morceau dans différentes tonalités sans changer les doigtés habituels. Ex. : un accord de do ouvert sans capodastre deviendra un accord de sol si le capodastre est placé au niveau de la 3e case. Le capodastre joue en fait le rôle d’un barré que l’on pourrait effectuer à la main gauche (ou droite pour les gauchers). Cela simplifie donc les doigtés.

Il existe différents types de capodastre, de différentes tailles et formes et à tous les prix. Ce site vous guide dans l’utilisation et le choix d’un capodastre pour votre instrument.

Bonne lecture.